EDC est-elle en train de revenir sur ses engagements en matière de climat?

Le gouvernement du Canada s’est engagé à supprimer progressivement le financement public du secteur des combustibles fossiles, notamment par des sociétés d’État comme Exportation et développement Canada (EDC).

En décembre 2022, le gouvernement a publié des lignes directrices pour la mise en œuvre de la Déclaration de Glasgow qui, si elles sont appliquées avec rigueur, devraient mettre fin à presque tout nouveau financement de projets de combustibles fossiles à l’étranger, et ce à partir du 1er janvier de cette année. De nombreuses déclarations récentes de la part du gouvernement ont par ailleurs réaffirmé le programme politique d’Ottawa en faveur de l’élimination du soutien fédéral pour les énergies fossiles, y compris pour les projets au Canada. 

Above Ground a été alarmé toutefois par une série de faits et de déclarations récentes d’EDC qui semblent contredire et saper les engagements du gouvernement. Nos inquiétudes sont d’autant plus vives que les chiffres du rapport annuel 2022 d’EDC montrent que loin de réduire son soutien au secteur du pétrole et du gaz, ce soutien a au contraire grimpé en flèche pour atteindre 8,7 milliards de dollars – soit plus du double du soutien apporté en 2021.

Above Ground a adressé une lettre aux ministres de la Promotion des exportations, de l’Environnement et du Changement climatique, et des Ressources naturelles afin d’exposer nos préoccupations. Nous signalons notamment des indications selon lesquelles EDC pourrait revenir sur ses engagements dans le cadre de la Déclaration de Glasgow, créant ainsi un précédent irresponsable pour la politique future du gouvernement en matière de financement du secteur au niveau national.

Nous exhortons le gouvernement à tenir EDC responsable de ses engagements en adoptant un règlement fédéral qui renforcerait et codifierait les lignes directrices de la Déclaration de Glasgow.

Veuillez consulter la lettre en cliquant sur le lien ci-dessous.