Groupe consultatif

Bonnie Campbell

Bonnie est professeure émérite au Département de science politique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), où elle a enseigné l’économie politique pendant de nombreuses années. Elle a fondé et dirigé le Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) et le Groupe de recherche sur les activités minières en Afrique (GRAMA). Elle a été membre du groupe consultatif nommé par le gouvernement canadien en 2006 lors des Tables rondes nationales sur la responsabilité sociale des entreprises et l’industrie extractive canadienne dans les pays en développement. En 2016, elle dirigé avec Myriam Laforce le livre La responsabilité sociale des entreprises dans le secteur minier. Réponse ou obstacle aux enjeux de légitimité et de développement en Afrique ? Bonnie est membre de la Société royale du Canada depuis 2012. La liste complète de ses publications se trouve ici.

Geneviève Paul

Geneviève est directrice générale du Centre québécois du droit de l’environnement (CQDE). Elle a auparavant été directrice du bureau mondialisation de la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH) et directrice générale par intérim d’Amnistie internationale Canada francophone. Elle a notamment conduit des recherches en Amérique latine et en Asie portant principalement sur les impacts de projets d’investissement liés aux secteurs du textile, de l’extraction et des technologies de l’information. Elle a également été impliquée dans plusieurs dossiers liés à l’accès à la justice. Elle a activement participé aux débats sur ces enjeux auprès des Nations Unies et de l’Union Européenne, principalement lorsqu’elle siégeait sur le comité directeur de pilotage de la European Coalition for Corporate Justice (ECCJ). Elle détient une maîtrise en droit international des droits humains de l’Université d’Essex.

Julia Sánchez

Julia est une praticienne du développement, féministe et environnementaliste qui fait la promotion de l’équité et du développement durable depuis plus de 25 ans. Elle possède une vaste expérience dans la gestion de programmes de développement international de haut niveau, travaillant avec un large éventail de partenaires et de donateurs internationaux. Elle est actuellement secrétaire générale d’ActionAid International et a précédemment occupé le poste de présidente-directrice générale du Conseil canadien pour la coopération internationale (CCIC). Julia s’est présentée comme candidate aux élections fédérales du Canada en 2019 et a travaillé au secrétariat d’une campagne mondiale sur les changements climatiques et en tant que chercheuse principale auprès du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). Julia est actuellement présidente du conseil d’administration de CIVICUS et membre du conseil consultatif de l’International Center for Not-For-Profit Law (ICNL). Elle détient une maîtrise en économie de l’Université McGill.

Penelope Simons

Penelope est professeure agrégée et une vice-doyenne à la recherche à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa, ainsi que titulaire de la Chaire Gordon F. Henderson en droits de la personne. Chef de file mondiale dans le domaine des entreprises et des droits de la personne, Penelope a axé ses recherches sur la compréhension et l’examen des structures juridiques internationales et nationales et des dynamiques de pouvoir qui protègent et facilitent les activités commerciales. En 2014 Penelope a rédigé avec Audrey Macklin le livre The Governance Gap: Extractive Industries, Human Rights, and the Home State Advantage. Elle a été co-conseillère pour Amnesty International Canada dans les affaires Choc v Hudbay et Garcia v Tahoe, et pour Amnesty International Canada et la Commission internationale de juristes dans l’affaire révolutionnaire Nevsun v Araya. Penelope a reçu le prix Walter S. Tarnoplosky en reconnaissance de sa « contribution importante aux droits de la personne. » La liste complète de ses publications est ici.